DOSSIER SCIENTIFIQUE : NANO-ÉTUDE DES ÉTÉS ULTÉRIEURS AUX PRINTEMPS FRAIS À FROIDS EN FRANCE MÉTROPOLITAINE.

Auteur : MERIEL Thibaud. Publication : 17 Avril 2021.

Au sein de cette publication scientifique abordant le domaine de la climatologie, nous constaterons qu’il est, suite à un printemps frais, davantage observé une saison estivale fraiche à froide*, accompagnée d’un bilan hydrologique excédentaire en France Métropolitaine, qu’un caractère thermique et hydrologique différent de l’intéressée.

Par décomposition, les étés sont sélectionnés si et seulement si les printemps postérieurs à ces concernés sont frais à froid, et, l’ensemble des étés sélectionnés sont ensuite organisés par année, période, et enfin par caractère thermique et hydrologique.

PÉRIODE - 1600-1699 :

Caractère Thermique :

- 61,74 % des étés sélectionnés sont frais à froids.

- 2,94 % des étés sélectionnés sont normaux thermiquement parlant.

- 35,29 % des étés sélectionnés sont doux à chauds.

Caractère Hydrologique :

- 21,87 % des étés sélectionnés sont secs.

- 3,13 % des étés sélectionnés sont sans excès hydrologiques.

- 75,00 % des étés sélectionnés sont humides.

Commentaire du Scientifique :

- Une considérable proportion des étés ultérieurs aux printemps frais et froids, sont humides et frais, voir froids, au sein de cette période. Ces derniers sont très majoritairement humides.

PÉRIODE - 1700-1799 :

Caractère Thermique :

- 41,94 % des étés sélectionnés sont frais à froids.

- 9,67 % des étés sélectionnés sont normaux thermiquement parlant.

- 48,38 % des étés sélectionnés sont doux à chauds.

Caractère Hydrologique :

- 28,57 % des étés sélectionnés sont secs.

- 3,57 % des étés sélectionnés sont sans excès hydrologiques.

- 67,86 % des étés sélectionnés sont humides.

Commentaire du Scientifique :

- Relatif équilibre entre les caractères latéraux au sein de la population étudiée [Caractère Thermique-P-1700-1799]. Proportions semblables à la population [Caractère Hydrologique-P-1600-1699] au sein de la population [Caractère Hydrologique-P-1700-1799].

PÉRIODE - 1800-1899 :

Caractère Thermique :

- 57,14 % des étés sélectionnés sont frais à froids.

- 7,14 % des étés sélectionnés sont normaux thermiquement parlant.

- 35,72 % des étés sélectionnés sont doux à chauds.

Caractère Hydrologique :

- 41,66 % des étés sélectionnés sont secs.

- 2,77 % des étés sélectionnés sont sans excès hydrologiques.

- 55,55 % des étés sélectionnés sont humides.

Commentaire du Scientifique :

- Prédominance des étés frais à froids, tout comme au sein de la population [Caractère Thermique-P-1600-1699]. Aucun caractère hydrologique ne se dégage, avec une relative équité entre les étés secs et humides, contrairement aux populations [Caractère Hydrologique-P-1700-1799] et [Caractère Hydrologique-P-1600-1699].

PÉRIODE - 1900-1999 :

 

Caractère Thermique :

- 64,28 % des étés sélectionnés sont frais à froids.

- 11,9 % des étés sélectionnés sont normaux thermiquement parlant.

- 23,81 % des étés sélectionnés sont doux à chauds.

Caractère Hydrologique :

- 32,43 % des étés sélectionnés sont secs.

- 10,81 % des étés sélectionnés sont sans excès hydrologiques.

- 56,76 % des étés sélectionnés sont humides.

Commentaire du Scientifique :

- Il s’y dégage, au sein de cette période, sur le plan thermique, un certain écho avec la période [1600-1699]. Les étés sont globalement humides, avec une proportion d’étés sans excès hydrologiques 2 à 3 fois supérieure aux autres précédentes populations hydrologiques étudiées. Ce changement peut s’expliquer par la nette montée en précision des archives.

PÉRIODE - 2000-2020 :

Caractère Thermique :

- 0,00 % des étés sélectionnés sont frais à froids.

- 0,00 % des étés sélectionnés sont normaux thermiquement parlant.

- 100,00 % des étés sélectionnés sont doux à chauds.

Caractère Hydrologique :

- 66,66 % des étés sélectionnés sont secs.

- 33,33 % des étés sélectionnés sont sans excès hydrologiques.

- 0,00 % des étés sélectionnés sont humides.

Commentaire du Scientifique :

- Aucune conclusion ne peut être déterminée pour cause d’une population intéressée 13,30 fois inférieure en taille aux autres étudiées précédemment.

PÉRIODE - 1600-2020 :

Caractère Thermique :

- 55,92 % des étés sélectionnés sont frais à froids.

- 7,89 % des étés sélectionnés sont normaux thermiquement parlant.

- 36,18 % des étés sélectionnés sont doux à chauds.

Caractère Hydrologique :

- 32,35 % des étés sélectionnés sont secs.

- 5,88 % des étés sélectionnés sont sans excès hydrologiques.

- 61,76 % des étés sélectionnés sont humides.

Commentaire du Scientifique :

- Majoritairement, les étés ultérieurs aux printemps frais à froids sont également frais à froids, ainsi qu’humides.

DYNAMIQUE DES CARACTÈRES THERMIQUES - 1600-2020 :

 

- Il existe, au sein de la population étudiée, de nombreuses variations de la proportion des caractères thermiques étudiés, avec tout d’abord, une remarquable et isolée augmentation de la proportion d’étés doux à chauds durant la période 1700-1799. Cette variable décroît ensuite, sans interruption pour le moment, avec une baisse d’environ 50 % entre la période 1700-1799 et 1900-1999. Parallèlement, une augmentation de la proportion d’étés frais à froids de l’ordre de 53 % est constatée entre la période 1700-1799 et 1900-1999. La proportion d’étés normaux, quant à elle, est croissante également. Cette croissance peut s’expliquer, comme dit antérieurement, par la nette montée en précision des archives depuis 1900.

Dynamique des Caractères Thermiques d'Et

Dynamique des caractères thermiques [1600-2020]. - MERIEL Thibaud. - 2021.

DYNAMIQUE DES CARACTÈRES HYDROLOGIQUES - 1600-2020 :

- Tout comme au sein de la population des caractères thermiques, de nombreuses variations de la proportion des caractères hydrologiques étudiés sont constatées. Depuis la période 1600-1699, et ce jusqu’à aujourd’hui, une nette et continue baisse de la proportion d’étés humides s’observe, avec une décroissance de cette variable de l’ordre de 24,3 %. Ainsi, la proportion d’étés secs fut fort croissante de la période 1600-1699 à la période 1800-1899, puis, subtilement décroissante de cette période concernée (1800-1899) à aujourd’hui. Enfin, la proportion d’étés normaux est croissante également. Comme redit précédemment, Cette croissance peut s’expliquer par la nette montée en précision des archives depuis 1900.

Dynamique des Caractères Hydrologiques d

Dynamique des caractères hydrologiques [1600-2020]. - MERIEL Thibaud. - 2021.

DYNAMIQUE DU NOMBRE DE PRINTEMPS FRAIS A FROIDS EN FRANCE MÉTROPOLITAINE - 1600-2020 :

- Une variation à aspect sinusoïdale se constate sur la population étudiée, bien que possible artefact expliqué par des archives incomplètes. Si ce dernier n’existe point, il semblerait ainsi que nous entamions une nette décroissance d’un nombre de printemps frais à froids en France Métropolitaine, autrement dit, une raréfaction de ces derniers, pour une durée indéterminée en cause d’un manque d’information supplémentaire sur le supposé signal. Il est d’ailleurs important d’insister sur le terme "supposé", car ce signal ne peut être, comme dit précédemment, qu’un simple artefact.

Dynamique du Nombre de Printemps Frais à

Dynamique du nombre de printemps frais à froids en France Métropolitaine [1600-2020]. - MERIEL Thibaud. - 2021.

BRÈVE CONCLUSION :

- En France Métropolitaine, depuis près de 400 ans, il est statistiquement davantage probable de constater un été frais à froid, et pluvieux, faisant suite à un printemps frais à froid, de tout caractère hydrologique confondu. Cependant, certaines années dérogent à la règle, avec pour exemple, l’année 1681 ayant un printemps bien froid et un été faisant place au soleil et à la chaleur, accompagné d’une sécheresse marquée au sud du territoire.

MERIEL Thibaud,

Le 17 Avril 2021.

EN SAVOIR PLUS :

*Thermiquement Frais à Froid rigoureusement parlant postérieurement à 1900 avec normes évolutives à vecteur climatique trentenaire (normes climatiques [AAAA;AAAA'], avec (AAAA''∈[AAAA;AAAA']). Thermiquement Frais à Froid seulement avec l’appui d’observations humaines non-régulières antérieurement à 1900 en France Métropolitaine.

Sources des archives permettant les travaux scientifiques :

1. meteofrance.com

2. prevision-meteo.ch

3. meteone.pagesperso-orange.fr

4. meteo-paris.com